Claudine se cache

Claudine Leroy est la fille du Professeur Auguste Leroy, professeur à la faculté de médecine de la Sorbonne. M. Leroy fait partie des ces professeurs qui défendent le droit aux femmes d’accéder aux études supérieures. Une bataille d’idée fait rage à l’université et M. Leroy défendra, au risque d’être mis au ban par certains de ses illustres mais néanmoins rétrogrades collègues, cette idée du droit à la femme d’accéder à l’éducation comme les hommes.  Claudine héritera de cette ténacité pour défendre ses idées.

infirmiere

Claudine est une jeune fille brillante qui se fait remarquer par son intelligence et son immense gentillesse. Elle est une athlète accomplie et a un corps parfait. Mais le drame de Claudine vient de la petite  tâche de naissance qui marque son visage et qui a un incident sur son rapport au monde. C’est grâce à la joyeuse bande qu’elle rencontre au Jardin du Luxembourg que Claudine sort un peu de chez elle en dehors de l’école. C’est la benjamine du groupe et tous la protègent et l’entourent d’une protection sans faille contre toute attaque ou moquerie liée à sont petit défaut.

Mais Claudine s’arrange toujours pour dissimuler son visage et c’est Odette, qui s’est prise d’une grande affection pour cette petite soeur s’adoption, qui lui apprend maintes feintes et subterfuges.

Elle réussit même à la faire venir à un bal costumé grâce à une belle barbe !

6558859659_23c8d1752c_z

Claudine se découvre très rapidement une passion pour le sport et la danse. Elle adore courir et rapidement son corps se modèle pour devenir parfait. Odette parle souvent du corps de rêve de Claudine qui rougit et part se cacher dès que le sujet est abordé.

016

Les rêves de grandes études de Claudine sont brisés à la mort de sa mère qui succombe en 1920 à la peste dites des chiffonniers qui fait une centaine de victimes à Paris. Claudine va se sacrifier pour s’occuper de son père qui est accablé par la perte de son épouse bien-aimée. Elle continue toutefois à courir et ne manque aucun cours de danse. Odette lui fournit des robes de chez Chéruit. De temps en temps, elle fait quelques défilés privés organisés par Odette pour des clientes qui ne font pas attention à sa tâche, éblouies par ce corps divin.

G barbier Maudit Vent Manteau du matin de Cheruit Gazette Du Bon Ton-1

Elle ne passe jamais inaperçue dans la rue et beaucoup se retournent pour admirer sa silhouette.

Monsieur Leroy ne se remettra jamais de la mort de son épouse. Très rapidement, il abandonne son poste à la faculté et se retire dans son laboratoire d’où il ne sort jamais. Claudine le découvre un matin de 1930, inanimé. Il ne reprendra jamais connaissance. Même si elle a beaucoup de chagrin, Claudine est tout de même soulagée car M. Leroy était devenu un vieil homme qui ne ressemblait plus à ce père brillant qu’elle avait connu enfant.

Elle découvre rapidement que ses parents lui ont laissé une rente très confortable qui lui permette de rester sans travailler. Elle vend l’immense appartement de la place du Panthéon et s’achète un superbe duplex sur les Quais Saint Augustin.

Claudine s’intéresse de plus en plus à la politique et à la condition féminine. Odette ne comprend pas pourquoi Claudine ne capitalise pas ce corps obtenu à force de course , de danse, de gymnastique.  Lorsque Robert perrier fondateur de Scandale confie à Gruau le soin de dessiner une publicité pour sa gaine révolutionnaire, Odette qui a fait sa connaissance chez Cheruit réussit à faire poser Claudine qui devient pendant plusieurs années la silhouette de cet accessoire fait surtout pour plaire aux hommes. Claudine utilise son salaire pour fiancer diverse organisations politiques et de défense de la femme.

60



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.